Good MoooOOOoooOOOOOooorning !

 

Le 19 avril dernier, Jambinai était à Paris pour leur tournée européenne à la salle du FGO-Barbara, dans le 18ème arrondissement, et je vais aujourd'hui vous raconter ma soirée ~

 

PS du début de page : J’ai eu la chance d’interviewer le groupe pour Kpop Time (je vous mettrais le lien à la fin de l’article quand il sera publié). J’ai passé un moment fantastique. Les membres ont été adorables avec moi et, pour mon grand bonheur, ils ont bien voulu faire l’interview en 50/50 anglais coréen.

Même sans make up ils sont beaux ♥ (de gauche à droite : Yu ByeongKoo ; Kim Bomi ; Choi Jaehyuk ; Lee IlWoo ; Sim EunYong)

Même sans make up ils sont beaux ♥ (de gauche à droite : Yu ByeongKoo ; Kim Bomi ; Choi Jaehyuk ; Lee IlWoo ; Sim EunYong)

Étant arrivé un peu plus tôt que prévu pour l’interview, j’ai eu le droit d’assister à la fin de la balance des instruments. Rien que ce court moment était fantastique. Ils jouent avec une puissance et une intensité incroyable. Une fois la balance terminée, la chargée de presses m’a emmené dans les loges, lieu de l’interview, et m’a présenté au manager du groupe, qui, ce dernier, m’a présenté au groupe. Il dit aux membres que je sais parler coréen et m’a demandé en quelle langue j’aimerais faire l’interview. Je lui ai répondu qu’en anglais serait plus facile pour moi mais que ça ne me dérangeait pas de faire moit’ moit’ anglais/coréen. Et là ! Moment de malaise, gros coup de stresse. Le manager dit deux trois trucs au groupe (notamment sur le dînner) puis part. … J’étais complètement seul avec des artistes que j’adore juste devant moi. De plus, c’était ma première interview avec un groupe coréen ! L’autre que j’ai fait été avec Basement P, un groupe japonais, et une interprète était là. Je me suis sentie rougir hardcore et je me suis assise dans le fauteuil que Eun-Yong me montrait. L’interview c’est vraiment bien déroulée. L’ambiance au début était plutôt froide et un peu génante, à cause du stress, mais le groupe a été vraiment adorable et m’ont fournis des réponses auxquelles je n’aurais jamais imaginé. (Allez lire l’interview : vous ne serez pas déçu!)

Pour l’une des questions de l’interview (je tease un peu) Jaehyuk a fait soudainement allusion à un festival dans une ville bretonne. Je comprends rapidement qu’il parle de Carhaix et donc du festival des Vieilles Charrues. Ma fierté bretonne a explosé et le groupe a dit qu’ils avaient un super souvenir de la nourriture qu’ils avaient mangé là-bas (apparemment un énorme steak d’après ce qu’a dit le batteur). Le fait qu’ils se souviennent de leur performances en Bretagne m’a rendu très fière (oui, J’AIME ma région)

Au moment de partir, à la fin de l'interview, Il-Woo m’arrête avec un "I do have a question for you !". Prise au dépourvu, je réponds "Yes", attendant de voir ce qu’il allait me demander. Il m’explique qu’il y a une expression en coréen qu’il aimerait connaître en français pour le dire sur scène. GROS STRESS ! Je ne pouvait/devait pas dire n’importe quoi. Je lui interprète un équivalent à peu près approximatif en français et il me demande de l’enregistrer sur son portable pour pouvoir mémoriser la prononciation (le « oh-my-gad-sempai-noticed-me » feels puissance mille!).

Juste à ce moment, la personne gérant la presse entre dans les loges pour me demander comment ça va et combien de temps j’aurais encore besoin pour finir. À son grand bonheur, je venait tout juste de terminer et le groupe pouvait donc monter pour enchainé sur leur seconde interview pour une émission TV. Avant de sortir du bâtiment, Il-Woo me retient une dernière fois pour répéter la phrase que je venais de lui apprendre. Je lui rappelle la prononciation une dernière fois en exagérant les phonèmes et me sourit comme remerciement avec un "See you later". Ce gars est tellement adorable  On en mangerait (un tout petit peu).

source : chaine youtube de Jambinai

Comme j'avais trois heure de d'attente avant le début du concert, j'en ai profité pour faire un aller-retour chez moi. Je suis revenue à 20h30 et je suis rentrée directement dans la salle avec un collègue de l’émission radio (le présentateur principal).

La salle de concert de la FGO-Barbara est vraiment sympa. La scène est pas mal surélevée donc on peut voir les artistes partout où on se trouve dans la fosse. De plus, à l’arrière, on peut retrouver quelques places assises façon amphithéâtre pour boire un petit coup assis.

La première partie, Winter Family, a commencé à 20h45. Je ne connaissais pas du tout ce groupe mais j’ai été plutôt agréablement surprise. Winter Family est un groupe d’electro/rock/pop/psyché/je-sais-pas-comment-les-décrire composé du papa, de la maman et de la fille. C’était vraiment agréable de voir une "vrai" famille jouer sur scène. Le paternel était au synthé, la mère au chant et aux percussions et enfin la fille au chant, à la flute traversière et à la boîte à son (?). Je n’avais jamais vu, ni entendu, la boite à son se fondre aussi bien dans la musique. (clap clap clap à vous, famille d’hiver). Le groupe a su faire le grand écart entre des morceaux très upbeats et des morceaux beaucoup plus lents. J’ai été également très surprise par les talents vocaux de la chanteuse. Elle arrivait sans problème à taper les high notes les plus high que j’ai jamais entendu et à rapper aussi vite qu’Eminem (et en anglais *respect infini*)

Après cette première partie des plus déstabilisantes, le staff de Jambinai a pris une quinzaine de minutes le temps d'installer et de préparer la scène pour le groupe. Leur performance a commencé à 21h45 (heure prévue à la base). Ils ont entamés leur performance par un morceau très traditionnel, joué à la trompette traditionnelle coréenne. Le son de cette trompette m’a beaucoup rappelé le son de bombardes, instrument bien breton (rohlala j’étais contente!).

J’imagine que c’est l’habitude des festivals mais après les premières chansons, Il-Woo a présenté le groupe avec un français absolument parfait "Merci, nous sommes Jambinai de Corée du Sud !"

La musique de Jambinai est l’exemple du mariage parfait entre le heavy métal et la musique traditionnelle coréenne. Lorsqu’ils jouent, ils y mettent corps et âmes, littéralement. On ressent la colère dans les passages violents ou de la mélancolie et de la tristesse dans les passages plus lents. C’est bien la première fois que je ressens autant les sentiments des artistes à travers leurs jeux durant un concert. Vers le milieu de la performance, le leader a fait hommage à la tragédie du ferry Sewol en interprétant "They Keep Silence". Je n’avais jamais vécu un concert aussi puissant et fort en émotions et les jeux de lumières ont intensifiés l’instant fois milles !

Avant de partir, Il-Woo nous explique qu’il avait déjà ressenti une première connexion entre eux et le public 3 ans auparavant, lors de leurs premières performances, et qu’il avait l’impression de se reconnecter avec nous pour cette tournée (d’où le nom de celle-ci). Ce sont avec ces belles paroles qu’il a entamé la dernière chanson "Connection".

Jambinai 2017 Europe tour  [Re:Connection Tour]
Jambinai 2017 Europe tour  [Re:Connection Tour]

source : chaine youtube de Jambinai

Le concert s’est terminé à 23h, sous les applaudissements en folie du public et après un encore bien énergique pour nous laisser sur une bonne note finale.

Une fois sortie de la salle, nous (avec des copains) nous sommes jetés sur la merch’ et nous avons été très heureusement surpris par les prix proposés. Les CDs à 15€, les (supeeeeeerbes) T-shirts à 15€ et le (magnifiiiiiiique) tote bag à 10€ seulement. J’ai du me retenir de tout acheter et je me suis contentée d’un album *sob*
Pendant une bonne vingtaine de minutes nous avons attendus les artistes à la sortie  et ne voyant personne pointé le bout du nez, nous avons osé jeté un coup d’oeil dans la salle de concert. Les membres du groupe avec quelques autres fans étaient là, en train de discuter et de débarrasser la salle. Avec un feutre noir d’une main et nos CDs de l’autre, nous nous sommes avancés vers les membres avec une idée très claire en tête : recevoir une dédicace. Notre crainte était de ne pas avoir celle de tout le monde puisque chaque membre était séparé un peu partout dans la salle, occupé à finir de ranger leurs affaires. Ils ont accordés de leur temps à toutes les personnes présentes et nous avons eu la chance de récolter les autographes de chaque membre et une photo avec le groupe.

Photo de classe

Photo de classe

Le nouveau précieux ♥

Le nouveau précieux ♥

C’était une super soirée avec de la super musique et des super gens ! Je vous invite FORTEMENT à aller vous intéressez à Jambinai. Ils viennent régulièrement en France et tournent beaucoup (il ne reste pas qu'à la capitale alors vous n'avez pas d'excuse!) alors ne manquez surtout pas leurs prochaines dates dans le pays !

 

#chouàlacrème

Petit aperçu de la soirée

Retour à l'accueil