Théâtrale, royale et grandiose sont les mots pour décrire la soirée que j'ai vécu le dimanche 5 février.

Je ne suis pas familière avec visuel kei. J’ai eu ma période il y a plusieurs années mais cela faisait un bon moment que je n’y avais pas remis le pied. J’avais été au concert de The Gazette au Zenith l’année dernière et j’avais été super déçue. Je ne vais pas en dire les raisons ici mais si vous voulez en savoir plus, laissez un commentaire (mouahaha, technique de traitre). The Gazette ayant été mon premier vrai concert de visual kei (la Japan Expo ça compte pas) j’avais toujours un arrière goût un peu déplaisant qui me restait.

Le concert de dimanche dernier m’a complètement effacé ce « mauvais souvenir ». C'était une soirée grandiose qui m’a fait changer mon opinion sur les groupes de Visual Kei. Je pensais que tous les groupes de ce genre musical étaient des divas, imbu d'eux même, mais je me mettais le doigts dans l’oeil jusqu’au coude.

 

 Versailles

 

 

Petit disclaimer : Il se peut que une bonne partie de cette article ressemble à l'article de la review de ce même concert du site de Asian Dreamers et c'est tout à fait normal : c'est moi qui l'ai aussi écrit. La review "propre" et "professionnelle" est sur le site de Asian Dreamers et la review plus "personnelle", avec mes ressentis, c'est ici.

"Invité" haha !

"Invité" haha !

J'ai jamais pris des notes aussi dégueux pendant un concert ... 3ème année de medecin

J'ai jamais pris des notes aussi dégueux pendant un concert ... 3ème année de medecin

Mais avant de commencer, une petite explication de contexte s'impose.

Versailles est un groupe de métal symphonique qui a connu des moments de conflit ces dernières années. L'activité de Versailles était resté en second plan pendant un certain moment. Il n'y avait plus de vrai entente entre les membres. Kamijo trouvant que le groupe ne prenait pas la direction qu'il désirait, il le quitta pour continuer en solo, laissant Hizaki, Tery, Masashi et Yuki qui eux ont créés un nouveau groupe, Jupiter, pour jouer le son qu'ils aiment.

Nous avons Kamijo au chant, Teru & Hizaki à la guitare, Masashi à la basse et Yuki à la batterie.

En bref : c'est pas la joie.

Mais revenons au concert.

source photo : B7klan

source photo : B7klan

Une chose qui m’a surprise, avant même que le concert n'est commencé, c’était de voir le "profil" des fans. Ils y avaient des jeunes comme des vieux, des SUPRA bien habillés (corsets & longues robes, ...) ou des casuals.
Un public éclectique avec des profils de personne que je n'aurais jamais imaginé assister à un concert de visual kei. Comme quoi "l'habit ne fait pas le moine" comme on dit.

Les premiers fans sont arrivés la vieille du concert mais la plupart d’entre eux sont arrivés tout au long de l’après midi. Tout le monde semblait excité et tout le monde avait un effort vestimentaire. De mes yeux, tout le monde était super classe. Je me sentais même un peu débile, en jean baggy et en pull disney ...

Les portes se sont ouvertes autour de 18h30 et tout le monde était déjà à l’intérieur pour 19h.
Le staff avait intelligemment placé le stand de merchandising (dans le couloir qui mène à la salle) où nous pouvions retrouver des T-Shirts de la tournée, des cartes, des towels, des bracelets, ...

La courte balance des instruments a démarré à 19h45 et le chauffeur de salle est apparu 15min plus tard pour lancer la première partie. En effet, seulement pour la date française (si je dis pas de bétise), nous avons eu la chance d’avoir une courte performance d’une seule chanson de David (à prononcer Davidé), chanteur solo produit par Kamijo, qui a su donner le ton de la soirée en chauffant la salle à blanc. Il était seul sur scène, chantant sur une bande son, débordant de charisme. C‘était une toute première pour lui mais malgré le stress il y a réussi à ambiancer la salle. Un parfait appetizer pour commencer la soirée.
Suite à cette première partie, les rideaux se sont ré-ouverts à 20h10 pour laisser place au très attendu Versailles. Les membres du groupe sont entrés un par un sur scène sur la première chanson, sous l’acclamation du public. Le chanteur, blessé, est rentré sur scène en béquille et a été de rester assis toute la durer du concert
(il se serait blessé à cause d'une mauvaise chut lors de la fin d'un concert durant la tournée). Il avait éprouvé également quelques douleurs aux cordes vocales/gorge quelques jours auparavant mais il a vraiment tout donné pour cette dernière date.

Et là : premier choc. Ces hommes sont ... superbes. L'effort qu'ils mettent dans les outfits, le maquillage, les perruques, ... est incroyable. Ils ont chacun une prestance unique sur scène et un charisme impressionnant. Ils ont beaux avoir le double de mon âge, leur présence scénique relève du théâtre. Ils semblaient incarner un rôle. Un air distingué, gracieux dans chacun de leurs mouvements. Il faut le voir pour le croire.
Honnêtement, lorsque j'ai vu Hizaki monter sur scène, j'ai douté sur mon orientation sexuelle *laugh*

source photo : Chateau agency :: de gauche à droite : Teru - Masashi - Kamijo - Yuki - Hizaki

source photo : Chateau agency :: de gauche à droite : Teru - Masashi - Kamijo - Yuki - Hizaki

Dès la première chanson, le public a su accueillir le groupe comme il se doit avec une énergie débordante. Après deux premiers morceaux, le groupe a pris la parole pour se présenter.

"Bonjour, nous sommes Versailles. Ça fait longtemps. On y va !"
Tout ça dans un français parfait.

Les chansons s’enchainent, entrecoupées de court talk où Kamijo n’a parlé QUE français ou anglais. Les riffs de guitares grandioses entre Teru et Hizaki se succèdent dans une chorégraphie gracieuse, royale, presque théâtrale (il faut le voir).
Une douzaine de titre ont été joué, puis un rappel de 2, 3 morceaux. Ils on repris leurs grands classiques comme Prelude, Aristocrat's Symphony, Zombie, Sympathia et Revenant mais aussi LINEAGE, un nouveau morceau
Un petit problème technique est venu ponctuer la soirée mais Kamijo a su maitriser la situation avec humour en buvant une gorgée d’eau de son verre à pied et en disant « Break Time, Tea Time » (et il avait toujours damn la classe!)

Le temps d’une chanson, le chanteur a quitté la scène, avec une élégance transcendante (si si ça se dit), en laissant Teru, Hizaki, Yuki, et Masashi sous les projecteurs, enchainant les solos à tour de rôle, sous les cris des fans.

À l’heure du encore, Kamijo a demandé au public de chanter tous ensemble car, je cite, "Ce soir est un moment unique" (en français!). Entamant une ballade, les membres du groupe avait chacun une rose (une sorte de lightstick hypra stylé) qu’ils ont lancé à la foule. (On note d’ailleurs l’effort de Kamijo d’avoir réussi à lancer sa rose le plus loin. Elle a presque atteint le tout derrière de la fausse) 

 

Anecdote : LES LIGHTSTICKS !!! J’ai l’habitude de voir des lighsticks de toutes les formes et de toutes les couleurs dans la Kpop mais celui de Versailles est le plus stylé, et de loin ! Il s’agit d’une rose qui s’allume et qui change de couleur. C'est trop claaaaaaasse ! (pas trouvé de photo à l'appuie *sob sob*)

 

Versailles est connu pour être un grand groupe de visual kei avec un style très distingué mais je n’aurais jamais imaginé une telle proximité et interaction avec leurs fans. Leur approche avec le public était des plus chaleureuses et des plus humaines. On assistait à un vrai échange entre les artistes et le public, essayant d’échanger deux/trois mots, tapant des pauses pour le plaisir des yeux de tous. On a aussi eu des petits fans services avec Kamijo faisant un bisou à Hizaki et à Teru. Leurs sourires transpiraient de bonheur quand les fans chantaient avec le groupe eux, … On pouvait sentir la proximité entre les artistes et leur public. Effort non négligeable de Kamijo d’avoir communiqué exclusivement en français et en anglais (il a un accent français de ouf!)

Lorsque le groupe est revenu pour le encore, les fans avaient préparés les "traditionnels" drapeaux français, un avec le nom du groupe imprimé en noir  dessus, et un autre avec le nom du groupe brodé d’un fils couleur dorée dessus (celui était magnifique).

Au moment des adieux, autour de 22h15 (je me souviens pluuuuuuus), le groupe avait du mal à sortir de scène. Ils souriaient jusqu’aux oreilles, nous disant au revoir pendant plusieurs bonnes minutes, en faisant bien attention à saluer tous les fans présents dans le salle et remerciant le public en plusieurs langues : merci, danke, gracias, gracie , ...

 

>coup de coeur<

Merci beaucoup d'avoir lu cet article. Je pense que vous l'aurez compris, j'ai A.D.O.R.É. ce concert. Si vous y étiez, dites moi comment vous avez trouvés cette soirée dans les commentaires. Je suis curieuse de savoir.

Retour à l'accueil